Quelle puissance choisir pour un souffleur thermique ?

Pour disposer d’un bon jardin, il s’impose d’en prendre soin. En plus de planter de belles fleurs, pensez aussi à éliminer les feuilles mortes qui tombent un peu de partout. Mais comment y arriver ? Pourquoi ne pas s’équiper d’un souffleur thermique ? Cet outil portatif, simple à manier vous permet en un rien de temps de vous débarrasser des saletés qui ternissent l’esthétique de votre espace vert.

Sur le marché, il existe différents modèles de cet appareil. Pour faire le bon choix, tenez-en compte de plusieurs critères. Parmi les éléments les plus importants à considérer, ne négligez pas la puissance. Pour quelle raison une telle indication joue-t-elle un rôle crucial dans la sélection d’un souffleur thermique ? Quelle est la puissance parfaite pour vos besoins ?

Le souffleur thermique : en quoi consiste-t-il ?

Par rapport aux autres modèles proposés sur le marché, le souffleur thermique, comme l’indique son nom dispose un moteur thermique. C’est un moteur à combustion que l’on alimente par un combustible liquide : le gasoil ou bien l’essence. Avec ce type de souffleur, vous vous épargnez dans ce cas une alimentation en courant.

Le moteur ne se relie pas à un câble d’alimentation. Par conséquent, on profite d’une grande mobilité. Vous pouvez l’employer où vous le souhaitez, même dans des zones où vous n’accédez pas à un réseau électrique. Le seul inconvénient est que le moteur semble plus bruyant. Des fois, le système de démarrage cause aussi des problèmes, en particulier pour les modèles à 2 temps. Pour éviter les déconvenues, préférez dans ce cas un souffleur thermique qui s’équipe d’un démarreur mis en marche par un simple bouton. Sur le site souffleur-thermique.net, découvrez les meilleurs souffleurs de feuilles en 2022.

souffleur de feuilles

Quel souffleur thermique pour quelle puissance ?

La puissance selon la cylindrée

Comme pour tout autre moteur thermique, la puissance de ce dispositif se choisit tout d’abord en fonction de la cylindrée. Elle exprime en effet le volume de la chambre de combustion qui va alimenter le moteur de votre souffleur. Avec des petits moteurs, la cylindrée atteint 25 cm3 alors qu’avec les gros moteurs, elle varie entre 50 cm3 et 70 cm3.

Notez que plus vous optez pour un moteur plus grand, plus vous bénéficiez d’un souffleur puissant. Ainsi, pour des usages professionnels ou intensifs, misez sur les grosses cylindrées. Par ailleurs, si vous en nécessitez de manière occasionnelle pour l’entretien de votre jardin à la maison, les petites cylindrées conviennent parfaitement.

La puissance du moteur caractérise en même temps le flux ainsi que le débit d’air que le souffleur génère. Généralement, le flux d’air se situe entre 150 km/h et 500 km/h, et le débit d’air peut varier de 8 m3 à 15 m3/min. Plus ces deux éléments sont importants, plus vous profitez d’une aspiration efficace.

En ce qui concerne la taille du moteur, elle détermine la consommation du carburant. Pour économiser, préférez un petit moteur. Retenez qu’un moteur à 2 temps ou à 4 temps dépense plus.

La puissance en fonction de ses besoins

Pour un souffleur thermique, le choix de la puissance dépend également de l’usage que vous vouliez en faire. Se procurer un appareil puissant, consommateur et cher ne serait pas forcément une bonne idée si vous nettoyez un petit jardin. Que ce soit pour un entretien régulier ou pour la maintenance d’une petite surface, un modèle avec une petite cylindrée répond déjà à vos attentes.

Par contre, pour les professionnels qui travaillent sur de plus grands espaces, miser sur un appareil performant devient obligatoire. Pour enlever des feuilles mortes sur des terrains vastes, privilégiez un modèle avec un moteur de 50 cm3 au minimum.

Le variateur de puissance : est-ce nécessaire ?

Si possible, trouvez un modèle équipé d’un variateur de puissance. Avec cette fonctionnalité, vous avez la capacité de régler la puissance d’aspiration de la machine selon l’ampleur de l’intervention que vous réalisiez. Ce critère s’implique si vous souhaitez économiser sur la consommation de carburant, en particulier pour les travaux moins fréquents. Ce qui vous sera d’une grande utilité pour améliorer l’empreinte carbone de votre outil.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que le design de votre jardin dépend aussi des plantes et fleurs que vous y mettiez. En plus de bien entretenir le sol (carrelé ou non), sélectionnez la bonne plantation. Par exemple, vous avez la possibilité d’opter pour des plantes vivaces qui fleurissent toute l’année. Il suffit de choisir celles qui vous conviennent : naturelles, locales, etc.

Je suis Henri et depuis tout petit, je suis un grand passionné par tout ce qui touche à la maison et au jardin. C'est tout naturellement que le bricolage occupe une place importante dans ma vie et j'adore présenter mes idées déco ou m'inspirer de ce que font les autres ! C'est pourquoi je partage ici sur mon blog perso, mes passions.

Achachichou