Joint en fibre ou en caoutchouc : que choisir ?

L’étanchéité est très sensible que ce soit en sanitaire ou en chauffage. Les joints sont un des éléments indispensables que l’on doit disposer en chauffage et en plomberie. Ils assurent l’étanchéité des différents systèmes d’obturation et des raccords mécaniques. Un bon raccord avec un joint convenable garantit un raccordement fiable et sans fuite.

Il existe différents types de joints qui se diffèrent par la taille ou le diamètre, le matériau, la couleur et la forme de ceux-ci. A chaque type de joint son usage. Dans le présent article, nous allons voir en particulier le joint en fibre et le joint en caoutchouc et voir lequel d’entre eux choisir.

Les joints en fibre

Pour vos besoins d’étanchéité en chauffage et plomberie eau chaude et eau froide, le joint en fibre vulcanisée est le type de joint le plus prisé. Un joint de couleur rougeâtre, il est généralement utilisé pour les raccords par serrage mécanique, qui nécessite l’utilisation d’outils. Ce type de joint est également utilisé pour garantir l’étanchéité des circuits d’eau chaude et d’eau froide ainsi que les différentes installations de chauffage. Pour leur part, les joints en fibre vulcanisée étroits sont utilisés pour assurer l’étanchéité des robinetteries.

Classé comme joints d’entrée de gamme, le principal avantage de ce type de joint est sa forte résistance à la température (-30°C à 80°C) et à une pression maximale de 10 bars. Les joints à fibre vulcanisée ont une durée de vie assez courte. Ils doivent être remplacés tous les deux à trois ans. Sachez qu’il ne faut pas serrer trop fort le raccord sur ce joint pour éviter de l’abîmer.

Les joints en fibres s’humidifient petit à petit et gonflent pour se mettre en place au bout de quelques jours. Des fois, un petit coup de clé est nécessaire sur le raccord mécanique afin d’éviter ou de stopper une micro fuite. Lorsqu’ils sont détériorés ou en fin de vie, des fuites importantes et répétitives peuvent se faire remarquer surtout au niveau des raccord soumis à des vibrations.

Les joints en caoutchouc

Les joints en caoutchouc ont la caractéristique d’être très résistants aux intempéries, au froid, à l’air, aux solvants cétoniques ainsi qu’à l’ozone et aux acides dilués. De ce fait, ils sont plutôt utilisés pour garantir l’étanchéité des différents types d’assemblages en plastique comme le pvc, le tuyau de la machine à laver, le siphon, les tubes plastiques ou encore les raccordements de jardin. Quant aux joints toriques en caoutchouc, ils sont généralement utilisés pour les travaux d’étanchéité en robinetterie.

Les joints en caoutchouc permettent alors d’avoir une étanchéité sûre et assurent le taux de fuite très faible. L’un des avantages qu’ils procurent est également le fait que c’est la solution optimale à opter lorsqu’il est indispensable de travailler avec de faibles charges de boulons. Pour plus de fiabilité, il est toujours conseillé d’utiliser la bague de support avec ce type de joint pour assurer une grande stabilité mais aussi et surtout pour empêcher l’éclatement du joint. Même dans les montages les plus difficiles, le joint en caoutchouc reste facile à manipuler.

plomberie joint

En tout, ce type de joint est opté pour les raccordements qui se serrent à la main. Ainsi, il est déconseillé de les utiliser entre deux raccords métalliques à serrer fort. Le serrage intense peut briser les joints en caoutchouc ou éjecter celui-ci de sa place pour finir dans les canalisations. Ce qui pourra créer une obstruction.

Bien choisir son joint

Pour assurer une étanchéité parfaite, il est indispensable de bien choisir ses joints. Soyez très attentif à la taille, aux dimensions et au type de joints qui convient au mieux avec vos installations. Le joint choisi doit être adapté au raccord mécanique sur lequel il sera lié. Leurs diamètres doivent être les même. Il est important de savoir qu’à chaque remplacement de raccord, le joint doit aussi être changé.

Bien choisir et trouver un bon joint, c’est s’assurer que celui-ci convient au raccord dans lequel il sera installé. Pour une installation stable, fiable et durable, choisissez des joints de qualité.

Bon à savoir

Après la remise en eau, il est toujours nécessaire d’effectuer un contrôle visuel pour s’assurer que l’installation ne présente aucune fuite. A part cela, il est aussi bon de savoir que les joints s’usent et s’abîment assez rapidement, d’où la nécessité d’effectuer des vérifications périodiques des raccords avec joints. Pendant l’installation, veillez à ce qu’ils ne soient pas cachés, exemple derrière les cloisons.

Je suis Henri et depuis tout petit, je suis un grand passionné par tout ce qui touche à la maison et au jardin. C'est tout naturellement que le bricolage occupe une place importante dans ma vie et j'adore présenter mes idées déco ou m'inspirer de ce que font les autres ! C'est pourquoi je partage ici sur mon blog perso, mes passions.

Achachichou